Champagne : les différents cépages


Fruits et alimentation

Réputé dans le monde entier, le champagne est un vin mousseux d’exception produit exclusivement en région Champagne. Régie par une Appellation d’Origine Contrôlée (AOC), la production de ce vin autorise 7 cépages. Mais trois d’entre eux représentent à eux seuls près de 99 % de l’encépagement champenois. Visite guidée…

Le pinot noir

Ce cépage dominant qui représente près de 38 % du vignoble champenois est principalement cultivé dans la Côte des Bar et la Montagne de Reims. Il donne un raisin noir à chair blanche qui pousse sur des grappes de taille moyenne revêtant la forme caractéristique de pommes de pin. C’est de là que vient le nom « pinot » ! Les champagnes élaborés à partir de ce cépage se distinguent par leurs notes de fruits rouges prononcées et par leurs arômes poivrés. Dans les assemblages opérés par les grandes maisons comme le champagne Gosset, le pinot noir est principalement utilisé pour constituer le corps du champagne et lui apporter de la puissance.

Le pinot meunier

Autre cépage d’importance, le pinot meunier apprécie particulièrement les sols argileux de la Vallée de la Marne. Robuste, ce cépage résiste parfaitement aux conditions météorologiques difficiles qui lui confèrent d’ailleurs des nuances emplies de gourmandise. Occupant environ 32 % de la surface cultivée, le pinot meunier produit des baies noires à chair blanche dont le jus sucré est quasiment incolore. Dans l’assemblage du champagne, il sert essentiellement à conférer de la rondeur et de la souplesse au vin. Pour la petite histoire, ce pinot est appelé « meunier », car ses feuilles sont couvertes d’un duvet blanchâtre qui ressemble à de la farine !

Le chardonnay

Contrairement aux deux précédents cépages, le chardonnay possède des baies jaunes. Son jus subtil distille des nuances complexes qui oscillent entre notes florales et saveurs d’agrumes. Très présent dans la Côte des blancs où il se délecte de sols plus légers, ce cépage donne toute sa fraîcheur au champagne. C’est lui qui apporte de la vivacité, de l’élégance et du caractère aux assemblages. Lorsqu’il est vinifié seul, il est commercialisé sous la dénomination champagne blanc de blancs.

Les autres cépages

Si le pinot noir, le pinot meunier et le chardonnay constituent à eux trois la quasi-totalité (99 %) de l’encépagement de Champagne, quatre autres cépages viennent compléter les 1 % restants. On les qualifie parfois de cépages oubliés. Il s’agit de l’arbane, du pinot gris vrai, du pinot blanc vrai et du petit meslier. S’ils sont légalement autorisés, ces cépages restent très largement minoritaires et n’occupent qu’une très faible proportion du vignoble champenois (seulement 90 ha sur l’aire d’appellation).